Excursion autour de Taha’a, notre deuxième île sous le vent.

Après un petit quart d’heure d’avion au départ de Huahine, nous voici arrivés à Raiatea.    Le genre de vol record niveau rapidité : l’avion monte et descend direct, sans se stabiliser, même pas deux minutes. J’ai d’abord cru qu’on avait un problème, qu’on allait tomber dans l’océan, mon coeur a fait un back flip par anticipation… Mais tout va bien, en fait. 

Une nuit d’escale à Raiatea avec petit repas typique 

Arrivés le soir sur Raiatea, nous dormons dans un hôtel en centre ville, le HINANO Hôtel. C’est un très bon compromis pour les petits budgets ou les escales, car la navette qui relie l’île à Taha’a passe par le port, à 100 mètres d’ici. Les chambres sont climatisées et propres, et la propriétaire est très serviable et agréable !

Le soir, nous sommes allés manger dans une roulotte, « Chez Jen », car c’est un peu la religion culinaire en Polynésie : ce qu’on appelle Food Truck en France pour se la jouer branchés est très apprécié sur les « grandes » îles, notamment à Tahiti même. Les tahitiens s’y rassemblent le soir très régulièrement. Il y a de super roulottes très réputées, d’autres moins… Demandez conseil aux locaux ! Et petit  e recommandation express : préférez le poisson, qu’ils grillent ou cuisinent à merveille, plutôt que la viande, qui est souvent servie en sauce… Ou bien c’est de la sauce servie avec de la viande, on ne sait plus trop…

Bref, après un bon p’tit repas typique, nous passons une nuit au frais, dans un vrai lit, après 4 nuits de camping.

Départ pour notre excursion d’une journée autour de Taha’a

Le lendemain matin, nous partons en excursion autour de Taha’a ! Nous avons choisi le tour que propose « l’Excursion Bleue », qui est un prestataire très bien noté sur le Lonely Planet. Bruno, notre guide nîmois qui vit depuis 22 ans en Polynésie, nous attend au port d’Uturoa. Il part acheter quelques bouteilles et des gâteaux, puis nous partons à bord de sa pirogue avec un autre couple de français.

Pirogue de l'excursion bleue

Pirogue de l’excursion bleue

….

Et là, accrochez-vous. Je suis en passe de vous décrire une des plus belles journées que nous avons pu vivre dans notre petite vie. Cette excursion fut une réussite totale. Un moment magique, qui nous a mis une boule au ventre le soir, quand nous avons réalisé que c’était fini.

Découverte d’une ferme perlière et d’une vanilleraie familiale

Fabrication des célèbres perles de Tahiti

Pour vous la faire simple et efficace, le bonheur tient à 90 euros, un bateau et un guide d’exception. Nous avons commencé par visiter une ferme perlière, afin d’apprendre le processus de fabrication des perles de Tahiti et donc le pourquoi elles sont si chères ! Implanter un nucleus dans une huître, prier pour qu’elle ne le recrache pas, attendre, voir si elle produit une perle, l’extraire, la classer selon si elle est irrégulière ou parfaite… Une visite très interessante, sans qu’on se sente obligés d’acheter (heureusement, car les prix sont juste exorbitants).

Ensuite, nous avons longé la côte de Taha’a pour nous arrêter dans une Vanilleraie familiale, pour découvrir la culture de la vanille. Il faut savoir que la vanille de Taha’a est réputée comme l’une des meilleures du monde ! Madagascar peut se rhabiller... Nous découvrons comment on féconde les fleurs de vanille, qui ont deux sexes mais qu’il faut aider à se reproduire, car il n’y a pas d’oiseaux ou d’insectes sur l’île capables de le faire naturellement.

Fécondation de la vanille

Fécondation de la vanille

L’Homme doit donc intervenir pour que la vanille se reproduise. Ensuite, la fleur tombe et laisse place à la gousse, qu’on cueille plus ou moins mûre. Ensuite, c’est tout un institut spa qui se met en place pour créer de belles gousses bien odorantes : on les sèches, puis on les fait bronzer au soleil. Ensuite, on les sèche encore et on les passe dans un hamam pour les faire suer… Bref, les étapes sont bien plus compliquées et complètes lors des explications du guide, ça vaut le coup d’y aller ! Nous sommes repartis avec 250 grammes de vanille, qu’on garde précieusement pour nos prochains punch ou salades de fruits… (je bave) 

Petit plongeons avec… des raies et des requins ! #BestDayEver

nous prenons un petit goûter en compagnie des propriétaires de la vanilleraie et nous repartons en pirogue. Là, dans un lagon turquoise et peu profond, nous nous arrêtons. La côte est loin, on comprend ce qu’il va nous arriver… Entre excitation et appréhension, on scrute le fond de l’eau et… Des requins arrivent, de partout, autour du bateau ! nous y voilà. Nous allons plonger avec des pointes noires et des raies pastenagues. masques, tubas, GoPro enclenchées, c’est parti !

#BestDayEver

#BestDayEverBis

Les requins font bien 1m50 voire 2 mètres pour le plus grand. Ils tournent autour de nous, ils savent qu’on va les nourrir. Ils n’ont pas peur, ils avancent vers nous et il faut faire des gestes parfois un peu brusques pour les faire bifurquer ! Bruno s’amuse à leur lancer des morceaux de thon frais, ils sont excités mais pas dangereux. par contre, n’allez pas leur donner à manger à la main, on est d’accord… Non, parce qu’une touriste a peut-être cru avoir affaire à des genres de chiens aquatiques, à Bora Bora, et elle s’est retrouvée avec une main recousue de justesse… Parfois, je me demande comment les gens peuvent en arriver à faire des choses aussi débiles. Je suis peut-être cash et sévère, mais quand même… « Je vais nourrir le requin à la main, ça va buzzer sur instagram !! » 

Le snorkelling durera assez longtemps pour qu’on en profite et qu’on reparte avec un superbe reportage photo que Bruno fait gratuitement avec sa GoPro Hero 3. Voilà pourquoi il faut choisir l’excursion bleue et pas un autre prestataire ; le reportage photo. Et la pirogue traditionnelle, bien plus sympathique qu’un simple bateau à moteur.

Repas traditionnel sur un Motu et visite d’un dernier jardin de corail #BestDayEverBis

Norbert, notre cuisinier pour la journée

Après toute cette émotion, nous faisons un petit stop dans un premier jardin de corail pour admirer des fonds marins à couper le souffle. En remontant sur le bateau, Bruno nous prépare des ‘tit punch bien sympathiques, qui apportent une touche supplémentaire d’euphorie à notre journée. Nous partons ensuite manger sur un Motu. Un repas traditionnel de folie nous attend, préparé par des locaux. On se casse le ventre comme jamais. Pain au coco, thon au coco, riz, poulet grillé, galettes à l’ail… Je ne sais pas comment nous avons pu nager après un tel repas, c’est un miracle.

Un des nombreux Motu de Taha’a

Après une petite pause digestion, nous revoilà partis à pieds, pour découvrir un dernier jardin de corail. Au départ, nous avons clairement la flemme de nous baigner, on en a déjà vu pas mal aujourd’hui, difficile de faire mieux… Puis nous allons quand même à l’eau et Bruno nous averti : il y a beaucoup de courant et de coraux dans une eau peu profonde. Il faut le suivre et se laisser porter par ce courant, en évitant soigneusement de se râper les jambes sur les patates. Nous commençons cette balade et le paysage marin est à couper le souffle ! Il y a des poissons et des coraux multicolores de partout, c’est insensé ! Bruno nous donne un morceau de banane chacun, (Non merci j’ai plus faim) et là, grâce à cette banane, on vit un énième moment magique : plein de poissons papillon jaunes et noirs viennent picorer le fruit dans nos mains. Ils s’accumulent autour de nos visages, on peut les toucher, les observer de très très près… J’ai envie de pleurer, mais je vais mettre de la buée dans mon masque, du calme… 

Comme dans un aquarium... En bien meilleur <3

Comme dans un aquarium… En bien meilleur ❤

Cette promenade marine dure bien 30 minutes et j’ai aussi eu l’immense honneur de voir une murène me passer entre les jambes, pour se réfugier dans un rocher. Elle sentait l’odeur de la banane, la gueule ouverte, prête à chopper avec ses dents pointues des morceaux qui s’égareraient… Elle était verte et moche, mais ça, on va pas lui dire, elle n’a pas l’air commode.

Coucher de soleil depuis Taha’a

C’est déjà la fin de la journée. Nous repartons en pirogue et c’est à ce moment précis, à l’approche du coucher du soleil, qu’on sent nos estomacs se nouer. La journée fut magique, l’écrire me remet encore une petite claque dans la tronche, c’est agréable et un peu difficile à la fois. Il va falloir y retourner.

Bruno nous dépose sur Taha’a et notre prochaine propriétaire nous récupère en 4×4 pour nous amener dans notre prochain hébergement : le Fare Pea iti.

La suite dans le prochain article 🙂 

caro

logo signature copyright 800x400 fond transparent-2

Publicités

20 réflexions sur “Excursion autour de Taha’a, notre deuxième île sous le vent.

  1. soundwaveontheroad dit :

    Magique ces sessions snorkeling ! La clarté de l’eau donne envie d’y plonger de suite 😀
    Est-ce que votre guide vous a dit si il y avait des régulations sur le nourrissage des poissons ? J’imagine que si les raies et requins se font nourrir au passage de chaque groupe de baigneurs, ils ne doivent pas beaucoup se nourrir en chassant « normalement »…

    Aimé par 1 personne

    • laguyotine dit :

      Merci d’avoir pensé à cette question car il est clair que le sharkfeeding est très controversé. Nous étions les seuls à procéder ainsi quand nous y étions. Tahaa n’est pas aussi touristique que Bora ou Moorea, ainsi la question ne s’est pas posée (je pense aussi que nous n’y avons pas pensé sur le coup, trop d’étoiles dans les yeux…).
      Pour autant, je sais que sur Bora, les multiples attractions touristiques et la chasse au « sensationnel » sont très discutés, il y a parfois même des accidents comme je l’ai relaté dans ce post. C’est pourquoi j’ai refusé de pratiquer cette activité là-bas.
      Enfin, je pense (mais c’est mon avis perso) que les requins restent très sauvages et capables de se nourrir seuls malgré le fait qu’on les nourrisse. C’est plus un problème de sécurité humaine qu’un problème de survie des requins à mon sens. Mais si tu connais des documents parlant du contraire, je suis preneuse 🙂

      Bientôt je vais écrire sur un sujet qui me tient à cœur, la possibilité de nager avec des dauphins ou des tortues sur certaines îles. C’est un sujet qui me révolte. J’espère que tu pourras lire ce témoignage !

      Bonne soirée !!

      J'aime

  2. Claire dit :

    Salut Caroline !
    Oui je suis d’accord avec toi au sujet des requins, c’est le fait qu’il s’habituent un peu trop à l’homme qui me gène là dedans. Cela dit, je trouve ça génial de pouvoir nager auprès d’eux avec autant de proximité. Et si ça peut ouvrir les yeux à certains sur cette espèce c’est encore mieux.
    Des amis ont nagé avec des dauphins dans un bassin à Tahiti. Et comme beaucoup ils ne réalisent pas que ces animaux ont été enlevés à leur famille. Malheureusement tant que ça génèrera de l’argent… Ils sont victimes de leur faux sourire. Je ne manquerais pas de lire ton témoignage !
    J’ai fait du volontariat en Australie avec des dauphins sauvages, nourris seulement 1/4 de leur besoins journaliers, c’était magique, ils vivent leur vie, viennent uniquement quand ils en ont envie. Libres.

    Aimé par 1 personne

    • laguyotine dit :

      Superbe expérience, tu as dû vivre des moments magiques !!
      Si tu souhaites être informée de la parution du prochain article, n’hésite pas à suivre mon blog (il y a un petit bouton à droite normalement) comme ça tu seras notifiée ! Et j’attendrai ton commentaire avec impatience ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  3. maybe2cannes dit :

    je suis amoureuse des photos, le coucher de soleil est juste paradisiaque!!
    Pour le snorkeling, c’est sympa, mais moi perso, ça me dérange de donner à manger aux animaux pour les faire venir§
    J’avais fais du snorkeling en Australie, et nous avions juste tuba+masque, mais pas de nourriture justement, pour regarder sans déranger!
    Apres si vous n’etiez pas une horde , pourquoi pas, mais il est si dommage de déranger cet ecosysteme !
    Bon apres, je dis ça , mais je ne sais pas comment je reagirais si j’avais été dans la situation ^^

    J'aime

  4. cousin dit :

    Voilà un article qui fait rêver et nous plonge dans cet univers magnifique !!!

    Très bel article 🙂

    Dans l’attente d’en découvrir d’autres très prochainement

    J'aime

  5. Vagrancies dit :

    Je l’ai déjà dit mais pfiouuu… qu’est-ce que c’est beau ! et la photo jaune et bleue avec les poissons ! wouah !

    J'aime

  6. Aude L dit :

    Manger dans une roulotte, découverte d’une ferme perlière et d’une vanilleraie familiale et du snorkelling et bien ça fait rêver ! JE VEUX PARTIR !!!!!

    J'aime

  7. Nath Nath dit :

    Je viens de découvrir votre site il me fait vraiment rêvé avec vos voyages et cette eau si claire magnifique et ces super paysages ça me donne envie de partir en vacances hihihi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s